En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

La commission repas

Compte-rendu de la commission repas du 21 juin 2016

Par admin paulsixdenier, publié le vendredi 24 juin 2016 15:35 - Mis à jour le vendredi 24 juin 2016 15:37

Présents :

  • 4 élèves de CM1-CM2 de l’école du Turluru accompagnés par Mme Donneaud, professeur des écoles,
  • 5 élèves du collège,
  • 4 parents représentant le 1er et 2nd degré, 
  • Mme Holota pour le service de restauration,
  • Mme Torrion, infirmière et Mme Bouteloup, CPE
  • Mme Billon, adjointe-gestionnaire et M. Fleury, Principal.

 

1. Bilan de la semaine du développement durable :

Mme Billon nous indique que l’action a été très efficace pour la réduction des déchets lors de la semaine du développement durable :

  • pour le pain, l’équivalent de deux flûtes a été jeté soit 4 fois moins que pour une semaine « normale »,
  • pour les déchets compostables. 30,635 kg ont été collectés (environ 2 fois moins de déchets que d’ordinaire)
  • Les élèves de CM2 ont jeté, en moyenne, 8,5 g par rationnaire,

Ceux de 6ème, 33g/élève.

En 5ème, 58g/élève.

En 4ème, 31g/élève.

En 3ème, 51g/élève.

Pour l’IME, 21g/élève a été jeté.

Ce sont donc les élèves de 5ème, arrivés derniers du concours, qui ont été gagés : nettoyage des abords de l’établissement, décollage de chewing-gums, confection de gâteaux, collecte de piles usagées.

 

Les élèves ont exprimé leur satisfaction d’avoir participé à cette action qu’ils ont trouvée éducative. La participation des ambassadeurs du tri et des adultes a été essentielle. Le message porté a permis une réelle sensibilisation de l’importance de la lutte contre le gaspillage alimentaire et de la problématique du tri même.

Il a semblé aux élèves présents qu’ils n’avaient pas fait plus d’efforts qu’habituellement et que s’il y avait moins de déchets, c’était lié au fait que les menus leur plaisaient. Pour autant, Mme Billon a rappelé qu’il n’y avait pas eu de repas particuliers pour la semaine du développement durable.

Certains élèves ont avoué avoir repris de « mauvaises habitudes » dès la semaine suivante, d’autres considèrent avoir continué à être attentifs au-delà du moment fort.

 

Les membres de la commission repas ont conclu qu’il fallait reproduire de telles actions en veillant à ce que la sensibilisation ne se limite pas à des moments forts durant l’année scolaire. Dans cette optique, l’idée de pérenniser les « T-shirts » verts, élèves ambassadeurs du tri, a été avancée.

 

2. Accès des élèves de CM2 au self :

Depuis la rentrée des vacances de printemps, les élèves de CM2 prennent leurs repas dans le restaurant scolaire du collège.

Les élèves de CM2 présents ont exprimé leur satisfaction de pouvoir déjeuner comme les collégiens :

  • « on a eu un peu peur au début mais ce n’est pas compliqué (le service par le self) »,
  • « on a plus de choix : les entrées, les desserts »,
  • « la cantine du collège est moins bruyante »,
  • « les rations sont suffisantes ».

Par contre, ceux-ci ont dit ne pas avoir osé ou ne pas savoir qu’ils avaient la possibilité de réclamer du « rab » à la fin de leur repas.

Certains ont expliqué ne pas avoir toujours le temps de prendre leur repas « tranquillement ». Il serait bon d’être vigilants au fait que les élèves aient 30 « vraies » minutes pour manger.

 

Elèves et adultes ont conclu que cet aménagement de l’accès des CM2 au restaurant scolaire n’apportait que du positif et la proposition de mettre en œuvre cette démarche dès le début de l’année scolaire a été avancée (avec perspective d’une éventuelle extension aux élèves de CM1).

 

Du côté « cantine primaire », le fait que les élèves de CM2 prennent leurs repas « côté collège » ne semble pas avoir, mécaniquement, modifié les fonctionnements. Le niveau sonore semble rester élevé. Les élèves ont précisé que le système de feux vert, orange et rouge liés au niveau sonore paraît avoir peu d’efficacité.

 

3. Perspectives 2016-2017 :

  • Afin qu’elle soit efficace, il a été proposé que la commission repas soit réunie dès le début de l’année scolaire 2016-2017.

 

  • Il a été proposé de mettre en place une commission menu, en lien avec le futur conseil de vie collégienne (CVC). Le nombre d’élèves est à définir (2 par niveau ?).

Le rôle de cette commission serait de faire des propositions de menus (2 pour débuter) en partant du plan alimentaire publié toutes les 5 semaines. L’idée serait de sensibiliser (et former) un groupe d’élèves aux problématiques de l’alimentation (diversité, équilibre, produits de saison, coûts de l’assiette, …) afin que les propositions faites ne prennent pas seulement en compte les goûts des élèves représentés.

Des parents, spécialistes de l’alimentation, pourraient contribuer à la formation de ces élèves.

 

L’implication de représentants du niveau CM2 est à interroger : modalités d’action, organisation,… . Afin d’envisager des réponses à moyen terme, il a été proposé de faire fonctionner cette commission sur le niveau collège dans un premier temps et de réfléchir à une intégration ultérieure du niveau CM2.

 

4. Problématiques diverses :

-     Les collégiens présents ont dit être satisfaits des évolutions concernant la demi-pension ; le principe du salad’bar est réellement apprécié.

  • La problématique de « grammage » pour les repas des primaires qui conduisaient à couper en deux des portions (steaks hachés, « cordons bleus », poissons panés, …), solution qui n’était pas satisfaisante, semble avoir été résolue. Ainsi, l’achat de portions « enfant » a permis de répondre aux préconisationsdu GEM RCN tout en ne donnant pas le sentiment de servir des « demi-portions » aux élèves.
  • La proposition d’abats dans les menus est à interroger. Il semblerait que peu d’élèves ait apprécié les plats chauds boudin-andouillettes. Si la nécessité de la diversité des propositions de repas a été réaffirmée (le steak de requin a été plébiscité), nous devons veiller à ce qu’elle ne soit pas trop marquée afin que les élèves mangent à leur faim.
  • En fin de réunion, nous avons relancé l’idée de proposition de repas tournés vers des cultures étrangères.